BLOG

IMG_7390.jpg

Vive l'été ! 

L'été tant attendu arrive ! C'est une période où tout ralentit un peu : les enfants sont en vacances pour plusieurs semaines,  le quotidien s'allège, la charge mental également ... dans l'attente de nos propres vacances :)

Le temps est chaud et sec, on profite au maximum du soleil et des jours les plus longs de l'année. Le temps est aussi changeant et les orages s'invitent, faisant de plus en plus de cette saison une saison de contrastes avec une alternances de soleil/chaleur et de pluies diluviennes.

Comment réagit notre corps ? Les articulations sont plus douloureuses et dans le même temps la chaleur permet de délier les postures. On va jouer sur l'élasticité du corps pour donner de l'amplitude.

On a également besoin de se rafraichir et d'alléger les membres inférieurs : on va s'installer dans des postures moins dynamisantes et privilégier les postures inversées (demi-pont dans toutes ses variantes ) ainsi que les flexions avant et les étirements (pinces)

On va enfin introduire dans les leçons des procédés qui facilitent la circulation : tables, pulsions de diaphragme, uddiyana

En résumé : nous allons délier le corps et le mental !

100_0386.JPG

Se déconditionner grâce au yoga

Qui n'a jamais ressenti une sorte d'impuissance face aux évènements de la vie, du découragement, de la fatigue ? 

Qui n'a pas eu son esprit comme "embué" face à une décision difficile à prendre ?

Qui ne s'est pas positionné en "victime" devant l'incompréhension d'une situation particulière ?

Avez-vous remarqué que quand on installe une posture de yoga on fait quelque chose de complètement inhabituel ? Prenons l'arc par exemple, une des postures "mère" du hatha yoga. On se retrouve avec des jambes à l'inverse de la position assise et les épaules complètement en arrière.  Pour monter la posture, on doit s'écouter, accepter ses limites, négocier et dans la posture aboutie stopper l'imagerie mentale pour la stabiliser, écouter les signaux renvoyés par le corps, défaire la posture avant l'inconfort. On a fait beaucoup plus qu'installer une posture : on a créé de nouvelles connexions neuronales, on a développé une écoute attentive, on s'est adapté, on a accepté de faire avec ses propres limites. 

Lorsque nous retournons à notre quotidien, ce sont des aptitudes sur lesquelles nous allons pouvoir capitaliser. Les évènements de la vie sont extérieurs à nous et vont continuer à se dérouler. Ce qui va changer, c'est notre comportement : le lâcher prise se met en place, on agit avec plus de discernement, on sait trier dans les options qui se présentent à nous : on développe notre capacité d'adaptation.

D'une posture à une autre, d'une séance à une autre nous nous armons pour mieux faire face à l'inattendu ! 

 

C'est le Printemps ! 

C'est la saison du renouveau : la nature se réveille de la torpeur de l'hiver, les jours s'allongent, les températures se font plus douces avec de fortes variations entre le matin/soir et la journée. C'est la saison des couleurs, des parfums, des sens qui s'éveillent. 

Le corps a besoin de se déplier/déployer, comme pour être en harmonie avec ces changements, c'est la saison idéale pour s'approprier ou se réapproprier le Salut Au Soleil et s'ouvrir avec des ouvertures thoraciques.

On va également rechercher l'allègement/la stimulation circulatoire pour libérer les membres inférieures alourdis par l'hiver.

Le corps va par ailleurs avoir besoin de se désintoxiquer, c'est le moment de faire des torsions mais aussi des équilibres pour s'ancrer tel un arbre.

Et surtout : respirer !!! A pleins poumons, avec générosité dans les mouvements d'inspire et d'expire et en ajoutant des procédés (pulsions de diaphragme, uddiyanas) pour ouvrir notre respiration encore plus.

L'Hiver arrive

Les températures baissent, la luminosité diminue, la nature s'endort ...

Nous bravons le froid, emmitouflés dans nos gros manteaux ou enfouis sous notre plaide dans notre canapé. On a également tendance à manger plus pour compenser la fatigue générale.

Nous avons donc besoin de nous réchauffer, nous tonifier, nous énergiser et renforcer notre système immunitaire, c'est ce que nous allons faire dans nos séances !

Nous allons dérouler une première partie de cours avec des postures qui réchauffent (chats lents et déliés, arc, sauterelle, appuis ...) pour ensuite pouvoir profiter de postures passives, favorables en cette période de repli sur soi (pinces, poissons, yoga mudra), avant de terminer avec des postures toniques (fentes, triangles, appuis, torsions)

Nous allons stimuler plus particulièrement les reins et la vessie pour compenser une transpiration qui diminue (1/2 pont et ses variantes)

C'est aussi et surtout la saison des bandhas pour leur effet tonifiant et leur apport en énergie retard, que l'on va placer au niveau de l'abdomen, des omoplates, des adducteurs ...

Et plus que tout on va stimuler la respiration : en ouvrant la cage thoracique dans tous ses diamètres; par un placement équilibré et adhoc des apnées inspire/expire; par une respiration amplifiée dans les postures déliées et par des grandes respirations en nombre.

C'est l'automne !

Une saison de transition entre l'été chaud et synonyme de vacances et l'hiver, saison de repli.  C'est une chaleur plus douce diffusée par les rayons du soleil et une nature aux couleurs chatoyantes qui s'invite.

C'est aussi la rentrée avec son cortège de choses à faire !

Pour beaucoup c'est une saison qui peut affecter le moral jusqu'au retour du printemps.

Au cours des leçons d'automne nous allons plus particulièrement tenter de dénouer les tensions au niveau scapulaire et cervical, libérer la hanche et vider les membres inférieurs.

On va à la fois inviter la légèreté et se tonifier pour repartir avec une bonne énergie et dans un juste équilibre.

La respiration va bien sûr rester le fil rouge de nos séances et va accompagner le yogini dans chaque posture et trêve respiratoire pour repartir avec un mental dégagé et alerte.

A PARTAGER

Prolongez les effets bénéfiques des vacances et de l'été en vous plongeant dans la lecture de l'un des deux romans suivants :

"Respire" de Stéphane Haskell

"Journal intime d'un touriste du bonheur" de Jonathan Lehmann

Dans deux styles très différents, découvrez comment ils en sont arrivés au yoga, un magnifique voyage qui invite à la réflexion, tout en légèreté