top of page

LES SOFT SKILLS INCONTOURNABLES EN ENTREPRISE

Dernière mise à jour : 15 févr. 2023

Comme on a coutume de le dire, il y a le savoir, le savoir-faire et le savoir-être. Pour ce qui est du domaine du savoir, on étudie, on acquiert des connaissances que l’on transforme en compétences. Le savoir-être aussi s’apprend, au gré de nos expériences, de nos rencontres et parfois à nos dépens…


Faire face aux aléas de la vie avec la souplesse d’un roseau -j’aime cette image du roseau qui se plie, se courbe, s’adapte aux conditions extérieures sans jamais rompre-, cela s’apprend.


Le yoga est une technique qui est accessible à tous/tes et qui peut vous aider à travailler votre « souplesse » au quotidien. Le shiatsu peut également vous aider. Comment ? Voici quelques clefs sur ce vaste sujet ; la liste est longue, j’ai choisi d’en extraire quelques-unes qui me paraissent essentielles aujourd’hui en entreprise et qui apportent un éclairage concret sur l’apport de ces techniques millénaires.


1. Les soft skills définition & challenge


Les soft skills ou savoir être, cela peut se résumer à la façon dont nous interagissons avec l’autre dans un contexte donné. Ce concept est souvent utilisé en entreprise mais il est tout aussi important au quotidien avec tout un chacun. Nous naissons et grandissons avec des aptitudes différentes, liées à notre histoire, notre éducation, notre culture. Nous cultivons depuis la plus tendre enfance ces savoir-être et pourtant nous sommes parfois surpris(e) de nos propres réactions dans certains contextes.


En effet, notre environnement de travail est devenu de plus en plus contraint : faire plus avec moins, améliorer encore et encore la productivité, savoir gérer des injonctions contradictoires, faire coïncider des exigences opposées … la liste est longue. C’est ce que nous gérons au quotidien avec nos émotions du jour, notre propre dose de stress et nous faisons de notre mieux. Et s’il était possible et assez simplement de développer ces aptitudes ? De retrouver toutes nos facultés dans un domaine après qu’elles aient été entachées par des expériences difficiles ?


2. Développer ses facultés avec le yoga


a) La capacité d’adaptation au changement


Quand on s’installe dans une séance de yoga, on ne sait jamais à l’avance comment elle va se passer, c’est-à-dire comment notre corps va réagir, accepter ce qui est proposé.

Quand on s’entreprend dans un arc pour la 1ère fois, on est rarement à l’aise, si on arrive à le décoller du sol, déjà, on est content(e) ! Qui se retrouve au quotidien avec les jambes en l’air, en extension dite coxo-fémorale (l’inverse de la position assise sur une chaise) et les bras en arrière en accroche des chevilles avec un buste ouvert et un port de tête droit ??? Cette posture déstabilisante va développer chez tout un chacun une meilleure aptitude à rebondir face aux évènements. Petit à petit, un cours après l’autre, le corps va s’installer dans un confort et l’aptitude mentale va suivre.




b) Le lâcher prise


Le lâcher prise c’est tout sauf « laisser tomber » : c’est avoir l’intelligence de prendre du recul dans une situation donnée pour en tirer le meilleur parti. Comment : en lâchant ce sur quoi il nous faut lâcher pour avancer.

L’inversion de la gravité comme dans la posture sur la tête va inviter à ce lâcher prise, également la grande pince en avant et les yoga mudra pour leur invitation au relâchement total dans une posture poumons vides.


c) L’empathie


Faire du yoga c’est par définition développer une bienveillance constante avec soi et par effet ricochet avec l’autre. Quand on s’installe dans une posture, on accepte ce qui est dans l’instant, sans jugement.

C’est se découvrir, lever le voile sur l’ego, mieux cerner la façon dont nous gérons nos émotions et comment cela impacte nos relations humaines. C’est aussi comprendre l’émotion de l’autre, l’accepter, s’adapter et donc développer son quotient émotionnel et son empathie.


d) La résilience


Cette capacité de faire face à une situation extrêmement difficile sur laquelle nous avons peu ou pas du tout d’emprise. Comprendre dans toute expérience ce qui nous appartient et ce qui appartient à l’autre. Changer ce que nous pouvons changer : notre regard et notre façon d’appréhender la situation. C’est se donner la possibilité de dépasser l’expérience, de la transcender pour en faire quelque chose qui nous est utile et nous permet d’évoluer vers une meilleure version de nous-même.


C’est tout le yoga qui s’invite dans cette quête, de la posture dite « du cadavre » ou savasana (c’est plus poétique !) à la salutation au soleil

3. Les apports du shiatsu


Le shiatsu permet de dénouer les tensions et rééquilibrer les énergies par des étirements très doux et/ou un massage par pression/relâchement sur les zones charnières du corps. On entend par là à la fois les zones où la tension s’accumule (épaules, hanches, dos) mais aussi où passent les méridiens.

Ces derniers au nombre de 12 peuvent comporter des déséquilibres quantitatifs ou qualitatifs. Ils sont reliés à 6 organes et 6 viscères, chacun étant en lien avec une émotion particulière :


  • Poumon/ tristesse

  • Gros intestin / Culpabilité

  • Estomac / Angoisse

  • Râte Pancréas / Insécurité

  • Cœur / Jalousie

  • Intestin Grêle / Emotions refoulées

  • Vessie / Anxiété

  • Reins/peur

  • Maitre Cœur / Regrets

  • Triple Foyer / Dépression, solitude

En fonction du vécu de la personne et de la façon dont elle vit les évènements, certains déséquilibres vont apparaitre et pouvoir être corrigés. On agit ainsi sur une libération du mental, un meilleur équilibre corps/esprit qui va permettre à la personne de retrouver ses pleines capacités psychiques pour avancer dans son quotidien.


Pas le temps de lire l’article : voici un résumé :


  • Les soft skills ou savoir être sont aussi importantes que les compétences, voire plus

  • On part tous(tes) avec des aptitudes différentes et nous pouvons évoluer

  • Le yoga au travers des postures nous permet notamment de développer certaines facultés clefs comme :

o L’adaptation au changement

o Le lâcher prise

o L’empathie

o La résilience


Liste non exhaustive, loin s’en faut !

  • Le shiatsu permet de libérer les tensions au niveau physique et mental et agit également sur la dimension psycho-énergétique au travers des méridiens et des états émotionnels associés comme l’insécurité, l’anxiété, les regrets etc.


S'offrir des séances de yoga ou des séances de shiatsu, c'est faire du préventif : agir quand on sent que "la machine s'emballe", que nous interagissons moins bien avec les autres, que notre prise de recul s'étiole et que nos émotions prennent le dessus. C'est accepter nos limites et repartir plus alerte avec nos pleines capacités dans nos activités.




7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page